Pour conserver efficacement vos clés, vous pouvez choisir d’utiliser un porte-clés (trousseau de clés) ou une armoire à clés. Pour ranger toutes vos clefs au même endroit, la caissette à clés est l’équipement qu’il vous faut. Indispensable et fonctionnel, cet espace de rangement peut optimiser la sécurité de votre maison ou de votre appartement. Vous avez également la possibilité d’employer ce matériel pour vos activités professionnelles.

Quelles sont les caractéristiques d’une caissette à clés ?

Une boîte à clés est une installation à l’intérieur de laquelle les clefs sont suspendues. Ses dimensions varient en fonction du nombre de clés et de sa fonction. Ainsi, il existe des armoires à clés qui peuvent recevoir jusqu’à une vingtaine, voire une cinquantaine de clés. Ces modèles servent le plus souvent aux particuliers. Il y a aussi des caissettes à clés qui ont la capacité d’accueillir près d’une centaine de clés, les modèles adéquats pour les professionnels. Selon la finalité de votre équipement, il peut se présenter sous deux formes bien distinctes. D’une part, pour permettre à plusieurs personnes ou à tous les membres de votre famille d’accéder aux clés, vous avez la possibilité d’avoir recours à une simple étagère à clé. D’autre part, vous pourrez également vous servir d’un coffre-fort pour une conservation plus sûre de vos clefs. En outre, la serrure de ce type de caissette peut être à clé, à code électronique ou à disques.

Qui peut utiliser les armoires à clés ?

De nombreuses personnes sont en mesure d’utiliser une armoire à clés, allant de simples particuliers aux professionnels. Aussi, dans le cadre d’un usage privé, ce sont les occupants d’une maison qui peuvent uniquement avoir accès à toutes les clefs d’un logement. De même, elle peut être employée dans les locaux professionnels et dans les locaux à usage collectif.

Où placer sa boîte à clés ?

En général, une boîte à clés est fixée sur un mur dans une pièce qui permet d’accéder à la maison. Il en est ainsi de l’entrée, du vestibule, du garage ou encore de la véranda. Dans le cas d’un syndicat de copropriété, il est nécessaire d’installer cet équipement dans les parties communes d’un ensemble d’habitations.