Comme son nom l’indique clairement, le détecteur de chaleur est un appareil de détection de source de chaleur. Il est à installer là où un détecteur de fumée ne peut être aménagé. Cet équipement est donc employé en complément du détecteur de fumée. En effet, il permet d’alerter rapidement les occupants d’une maison en cas de départ d’incendie.

Fonctionnement d’un détecteur de chaleur

Le détecteur de chaleur est doté d’un capteur de température. L’alarme se déclenche une fois qu’il repère dans son champ de détection une source de chaleur supérieure à 54°C. Grâce à une puissance d’environ 85 décibels, cette alarme avertit en peu de temps les occupants ou le voisinage. Ce type de détecteur ne fonctionne d’ailleurs qu’avec des piles. Il émet ainsi un signal sonore dans le cas où le niveau de sa batterie est faible.

Il faut également savoir que des modèles de détecteur de chaleur hybrides existent. Ils ont la particularité de pouvoir analyser plusieurs éléments en même temps. Il s’agit de la température fixe et du taux d’augmentation de la chaleur. Deux cas de figures peuvent alors se produire selon la situation :

  • L’alarme incendie est enclenchée dès lors que la température d’une pièce atteint une certaine limite.
  • Si la température d’une pièce s’accroît énormément par rapport à la moyenne, l’alarme s’active.

Le détecteur de chaleur est un système d’une grande durabilité puisqu’il peut avoir une durée de vie de 10 ans. Une étiquette présente sur votre dispositif précise la date pour son remplacement.

Où installer son détecteur de chaleur ?

Appelé également capteur thermique, le détecteur de chaleur se complète avec le détecteur de fumée. Vous pouvez le placer dans la cuisine, la salle de bain ou une salle de séjour où est installée une cheminée. Autrement dit, il est posé dans les endroits où le détecteur de fumée est inadapté.

Il convient également d’installer son capteur thermique à 50 cm des murs. De même, pour s’assurer de son bon fonctionnement, il est important de le fixer à une certaine distance des luminaires.

À l’inverse du détecteur de fumée, il n’est pas obligatoire de mettre en place un détecteur de chaleur. Néanmoins, il constitue une solution de sécurité sur laquelle on peut se fier. Pour optimiser encore plus la protection de votre habitation au quotidien, vous pouvez l’équiper d’autres capteurs.