Le détecteur de fumée est un équipement rendu obligatoire depuis le 8 mars 2015. Il permet en effet d’alerter les occupants d’une maison d’un éventuel départ d’incendie. Il vous garantit ainsi une protection des plus optimales, notamment pendant la nuit. C’est pourquoi il est important de ne pas opérer à la légère le choix de son détecteur avertisseur autonome de fumée (DAAF). Plusieurs critères de choix doivent être pris en considération pour s’assurer de la fiabilité de son appareil.

Privilégiez les modèles avec marquage CE et certifiés NF pour le choix de son détecteur

Certaines normes doivent être prises en compte pour l’acquisition de son détecteur de fumée. Vous devez alors vérifier la conformité de votre appareil à la norme européenne EN 14 604. De même, il devra porter le marquage CE et être certifié NF. La conformité à ces normes promet des matériels fiables et performants.

Choix de son détecteur de fumée : filaire ou à pile ?

Suivant la technologie qu’il intègre, le DAAF peut être filaire ou sans fil. Comme son nom l’indique, le détecteur de fumée filaire est branché à un courant de 220 volts pour son alimentation principale. Il pourra continuer de fonctionner avec une alimentation de secours en cas de coupure électrique.

Quant au détecteur de fumée sans fil, il fonctionne avec une pile. De ce fait, il est en mesure de fonctionner même en cas de panne de courant. Ce modèle à pile est d’ailleurs le plus prisé du grand public de par sa praticité.

La durée de vie de la pile

Si votre choix porte sur le détecteur de fumée à pile, il ne faut pas négliger la durée de vie de la pile. Pour une pile alcaline, elle est d’un an tandis que pour une pile lithium elle peut aller jusqu’à 5 ans. En tout cas, peu importe la nature de la pile, l’alarme émet des signaux sonores intermittents lorsque la pile doit être changée. Il existe toutefois des modèles de détecteur de fumée qui sont équipés d’une pile qui peut durer pendant 10 ans. Aussi, une fois qu’elle est complètement déchargée, il convient de se procurer un nouveau détecteur.

Modalités de fixation

Pour le choix de votre détecteur de fumée, vous devez également tenir compte du mode de fixation de votre appareil. Trois possibilités sont alors mises à votre disposition. En premier lieu, vous pouvez opter pour le détecteur avertisseur autonome de fumée adhésif. Ce modèle est d’une très grande praticité puisqu’il peut être fixé sans avoir à percer. Il requiert pour cela un support uni et propre.

En second lieu, vous avez la possibilité d’arrêter votre choix sur le détecteur à visser. Dans ce cas-ci, vous aurez besoin d’une perceuse et d’une cheville pour fixer votre équipement. Inadapté pour les plafonds en bois, ce mode de fixation est le plus durable.

En dernier lieu, il vous est tout à fait possible de choisir un détecteur de fumée à plaque aimantée. Ce type de capteur est très pratique étant donné qu’il se manipule en toute aisance, surtout pour changer la pile. Il se fixe sur une plaque métallique grâce à un aimant. Cette plaque aimantée est pour sa part implantée sur le support à l’aide d’une colle ou d’une vis.