Visiblement, les cambrioleurs ne manquent pas d’imagination pour arriver à leur fin ! Les seniors restent leurs premières victimes. Néanmoins, comme on le répète souvent ; le cambriolage, ça n’arrive pas qu’aux autres. Et si la personne qui sonne à votre porte est un cambrioleur ?

Cambriolage : les techniques utilisés par les malfrats

Ce n’est pas un cas rare : des cambrioleurs se présentent à la porte de leurs cibles avec divers prétextes comme :

  • relever les compteurs,
  • soumettre le logement à un contrôle préventif,
  • proposer d’aider des associations caritatives,
  • vérifier les installations,
  • faire une petite enquête commerciale
  • proposer des systèmes d’alarmes ou autres équipements.

L’usage d’une fausse qualité est la technique la plus utilisée. Pour être vraiment convaincants, la plupart des usurpateurs portent un uniforme et présentent même une carte de visite ! Une fois à l’intérieur, le « faux agent » procèdera à une inspection fine de la maison et surtout recueillera le maximum d’informations pour bien préparer son coup : S’agit-il d’une cible facile ou non ? Y-a-t-il un système d’alarme ou un chien de garde ? Où se placent les objets de valeurs ?

Lors de cette visite, il se peut également qu’il profite de votre moment d’inattention pour passer directement  au  cambriolage. Tout peut se passer en quelques minutes. Généralement, il est trop tard quand vous vous apercevez qu’on vous a volé !

Attention, la perte d’un animal, la demande d’un verre d’eau ou encore une malaise ou une « petite urgence » sont autant de prétextes pour entrer dans la maison ciblée.

Un seul mot d’ordre : la vigilance

Pour ne pas être victime d’un cambriolage, soyez vigilant ! C’est la première solution. Sous aucun prétexte, ne laissez entrer un inconnu chez vous (et ce, que ce soit dans la journée ou la nuit). Avant d’ouvrir votre porte, vérifiez l’identité de votre visiteur. Pour cela, pensez à installer un judas de porte, si ce n’est pas encore fait. Mieux encore, grâce à un interphone ou un visiophone, sans sortir, vous pouvez vérifier l’identité de votre visiteur et surtout, entamer une discussion avec lui, afin de connaître son intention. Au moindre doute, n’ouvrez pas votre porte.

Vous avez des enfants ? Apprenez-les également à ne pas ouvrir à un inconnu. Dites-leur clairement qu’ils doivent toujours prendre votre avis avant de laisser un étranger entrer chez vous.

Laissez un inconnu entrer chez soi parce qu’il porte un uniforme ou présente une carte de visite ? Ce n’est pas sans risque ! Assurez-vous que votre visiteur appartient bien à la structure évoquée (entreprise, commissariat de police, gendarmerie). Pour cela, plutôt que d’appeler le numéro donné par celui-ci, contactez le numéro que vous avez en votre possession ou celui qui est mentionné sur le web. Enfin, au lieu de faire entrer une personne qui demande votre aide, dites-lui d’attendre dehors.